Informations utiles

  • Où : Vérone et le Lac de Garde
  • Période : Mai 2017
  • Durée : 4 jours / 4 nuits
  • Nous y rendre : Vol direct vers Vérone au départ d’Orly (250€ A/R / personne un weekend de pont de l’ascension)
  • Nous déplacer : Location de voiture (55€ 3 jours Europcar)
  • Nos nuits : A l’hôtel (il y a tous les prix)

Lac de Garde – Vérone

Notre arrivée

Départ de l’aéroport d’Orly le mercredi soir à 19h30 avec Transavia, le Lonely Planet des lacs italiens dans le sac. 1h15 de vol plus tard, on atterrit à l’aéroport de Vérone et on rejoint en taxi le centre « antique » de la cité où nous passerons la nuit (20 minutes et 30€ environ pour le trajet).

On ne passe qu’une nuit à Vérone, on a réservé dans une petite auberge au coeur du centre antique, sur la Piazzetta Scala, et un restaurant sur la même place pour 22h (Transavia est low-cost, pas de dîner inclus 😉 ). Premières ambiances de Vérone la nuit, le centre antique est très piéton, parsemé de petites places, de balcons fleuris, de belles façades. Les rues sont assez calmes, bien entendu quelques touristes et locaux, mais on s’attendait une population plus dense. La piazza del Erbe est la place principale de la cité antique, beaucoup de terrasses de restaurants, pas forcément bon marché, et s’y tient un marché quotidiennement (souvenirs, fruits, glaces, etc.).

Une matinée à Vérone

Le lendemain matin, on petit-déjeune sur le marché de la Piazza del Erbe, avant de faire le tour des incontournables :). Au programme : marcher jusqu’au Castel San Pietro de l’autre côté de l’Adige, en passant devant l’Eglise Sant’Anastasia et le pont Pietra. L’intérieur de l’Eglise est assez impressionnant, un audio guide à l’entrée permet d’avoir des explications sur les nombreuses chapelles la parcourant, les sols, les plafonds (quoi qu’un peu soporifique, on passera en accéléré). Une fois dehors, direction le pont Pietra duquel on aperçoit déjà la colline à gravir pour arriver au château. Pas fâché d’avoir fait l’ascension le matin, c’est assez facile mais il peut faire très chaud. La vue sur l’Adige et Vérone depuis ces hauteurs est vraiment top.

A deux pas de la Piazza del Erbe se dresse la tour des Lamberti qui domine la ville à 80m de hauteur. Depuis ce perchoir, la vue sur les toits rouges de la cité est superbe. Nous passons aussi sous le porche de la maison de Juliette et devant ses murs recouverts de mots d’amour, finalement le point le plus folklorique de cette attraction.  On déjeunera dans une pizzeria trouvée dans le Lonely, correcte, on fera le tour des arènes, avant d’aller récupérer notre voiture au bureau Europcar du centre de Vérone.

Le Lac de Garde

Direction Manerba del Garda

Une fois en voiture, direction Manerba del Garda. Comme d’habitude, nous avions pré-chargé les cartes des différentes régions traversées dans Maps.me, l’application GPS hors connexion. 1h de route environ, et nous voilà arrivés à La Gemma Sul Lago, notre chambre d’hôte pour les 3 prochaines nuits.

Nous n’avions rien prévu de particulier cet après-midi là, on profite de la piscine de notre hôtel avant de descendre au port en contre-bas, porto Dusano, histoire de visiter les alentours. Le port est très mignon, une petite plage est accessible à pied dans le prolongement. Mais ça n’est pas encore l’heure de notre première baignade en milieu naturelle. Un café et un restaurant surplombent le port. D’ailleurs incroyable, on commande une bière et un spritz, et en guise de cacahuètes, des chips et … une pizza, offerte !

Le soir nous allons en voiture dîner à 10min, à Porto Torchio. Ambiance un peu particulière entre un mariage chic et des campeurs… moins chics, entre des nappes blanches et des menus sur des vieux cartons. Enfin on est bien quand même 😉 On ira boire un ou deux gin tonic à côté avant de rentrer à l’hôtel, la journée du lendemain s’annonce chargée !

Isola Del Garda et le Nord de l’Ile

Pour le lendemain matin nous avions réservé des billets pour nous rendre à Isola Del garda en bateau. Départ prévu à 10h30 du port de Toscolano Maderno. Pour avoir tous les horaires et les prix 2017 c’est ici. Comptez un peu plus de 25€ par personne. Isola vaut le coup, île privée sur le lac de garde, offrant la visite de superbes jardins. On ne peut pas vous en dire plus, on a raté le bateau à quelques minutes … Peut-être la faute du Gin Tonic une dizaine de lignes plus haut, qui sait 🙂 Pas grave, on en profitera pour remonter la côte tranquillement en voiture. La route qui la longe est superbe, parsemée de petits villages et de points de vue sur le lac. Environ 30min depuis Maderno et nous arrivons à Limone, pause plage, visite, et c’est l’heure de déjeuner.

Le village est vraiment sympa à visiter, plein de petites rues très escarpées à flan de montagne. Je m’achète un chapeau de paille, le soleil tape un peu trop pour moi 🙂

Début d’après-midi, on remonte en voiture direction Riva Del garda, à une vingtaine de minutes en voiture. Riva est connue pour ses « longues » plages, chemin de randonnée, et spot privilégié pour les véliplanchistes et kyte-surfers. De notre côté, une rapide visite de la ville (qui n’a pas grand chose à offrir), mais une sieste sur une grande plage d’herbe ou pas mal de petits groupes se sont donnés rendez-vous. Et les canards aussi 😉

Le Lac Ledro pour la fin de journée

De Riva, le Lac Ledro n’est qu’à un vingtaine de minutes. On a réservé un saut en parapente en fin d’après-midi. Pourquoi le Lac Ledro et pas le lac de Garde ? Il y a beaucoup moins de vent au dessus du lac Ledro, plus petit et protégé par les montagnes, c’est donc ici que sont organisées les initiations. On roule donc vers le Lac Ledro, et en arrivant à ses abords on se rend compte que l’endroit est beaucoup plus calme que le lac de Garde. Moins de vent, de gens, de bruit. Vraiment super agréable. On en profite pour se détendre en bord de lac sur la plage Besta, on a une petite heure avant notre rendez-vous. Une pizzeria sert à toute heure d’ailleurs sur la plage, utile en cas de petite faim 😉

Italie Lac Ledro

Italie Lac Ledro

Après ce petit break, direction l’autre côté du lac où nous avons rendez-vous avec l’équipe d’Adrenaline Hunter pour le saut en parapente (comptez 110€ / personne pour info). On les rejoint à 19h, les vols sont conseillés en début ou en fin de journée, toujours une histoire de vent. Nous roulons environ 30min en Jeep pour rejoindre le haut d’un des monts surplombant le lac, la route est à pic, rien que ça c’est impressionnant 🙂 On arrive sur une espèce de prairie sur la montagne, pentue comme jamais, on est à deux doigts de se prendre pour des chèvres. Quelques consignes de sécurité, et on s’élance en binôme, chacun un mono. Le vol est super impressionnant, la vue sur le lac Ledro à couper le souffle. On vole 20min, et ils nous offrent la carte SD avec le film à la fin, au top 🙂 Super souvenir !

Après le vol, nous reprenons la route direction la maison, un peu fatigués de la journée. Nous avons une bonne heure de route, et irons dîner à Porto Dusano juste en dessous de notre chambre d’hôte. Un seul restaurant, heureusement il sert jusqu’à 22h.

Salo, Comincioli et la Fiera del vino

Salo

Le lendemain, au programme, c’est déjeuner à Salo et dégustation de vin mais surtout d’huile d’olive. On a demandé à notre hôte de réserver pour nous la dégustation à la Comincioli, un endroit réputé pour son huile d’olive. Ca sera à 15h30, ce qui nous laisse largement le temps de découvrir Salo et ses environs.

A 15min de voiture nous rejoignons Salo, une ville encastrée dans une profonde crique du lac de garde. Par chance, c’est Samedi, jour de marché, apparemment très fréquenté dans la région. On va y faire un tour, énormément de fringues, et tout au fond après le cours d’eau, une allée destinée au marché frais. Tout à l’air incroyablement bon, mais ça n’est pas encore l’heure de déjeuner pour nous 🙂 Après avoir fait un tour sur le marché, retour en ville pour arpenter les rues et la balade du port. C’est une ville assez chic finalement, mais les rues étroites sont baignées de fraîcheur, et assez peu touristique, on respire. Et aussi il y a des canards partout !

Pour le déjeuner, le Lonely sera de bon conseil. Le restaurant Papillon, tout au bout de la promenade du port, est un lieu super agréable. Il faisait chaud, et la fraîcheur de l’ombre des grands saules a été assez réparatrice. A la fin du déjeuner, il est temps de se rapatrier vers la voiture direction l’huile d’olive !

Italie Lac de Garde, Salo, Papillon

Italie Lac de Garde, Salo, Papillon

Comincioli & le Rocca di Manerba

Comincioli est une véritable Azienda, produisant son propre vin et sa propre huile d’olive. Ambiance très familiale, nous avons été accueillis par la femme d’un des fils de la famille. Elle nous fait faire le tour du propriétaire (vous irez découvrir ça par vous-même), tour super instructif. Unique petite déception, pas de tour des vignes ou des champs d’oliviers. En même temps sous ce soleil de plomb, c’est pas plus mal. A la fin de la leçon, l’heure de la dégustation. On commence par les huiles, 4 huiles, des bouteilles entre 20 et 40€. Première expérience assez particulière, mais on sent bien les nuances entres les huiles. On poursuite avec 5 vins à déguster, 3 rouge, un rosé, un blanc, ça vous fait tourner la tête.

Notre hôte, super aimable, nous raconte un peu ce qu’il y a à faire dans le coin, et nous apprend qu’on est en plein dans la période de la Fiera Del Vino de la région. La fête se tient à Polpenazze, village à 2 pas, parfait. Les festivités ne commencent qu’en toute fin d’après-midi, ça nous laisse le temps d’aller nous balader dans le parc du Rocca di Manerba, qui offre apparemment un point de vue à couper le souffle sur le lac. Nous remontons en voiture donc, direction un des parkings au pied du Roc. La montée dans le parc se fait à pied, assez facilement mais quand même, ça grimpe. Les ruines du château et une végétation peu dense offre une vue imprenable sur le lac, superbe. Après la balade, petite pause plage en contre-bas du rocher pour une bonne heure avant d’enchaîner avec l’apéro à Polpenazze.

Fiera del vino

Le village de Polpenazze est assez petit, il était fermé à la circulation pour l’occasion. Pour les lecteurs qui se sont déjà rendus à la fête des vendanges de Montmartre à Paris, c’est à peu près la même chose, avec des produits un peu plus locaux quand même. On paie 5€ l’entrée (avec un superbe verre en cadeau), et ensuite c’est 3€ le verre, pas mal de stand pour manger aussi. On repartira après un quelques verres, et quelques saucissons à la truffe sous le bras.

Sirmione, dernière jour et dernière étape

Notre avion décolle à 16h dans l’après-midi, on a des bagages en soute et on doit rendre la voiture, on vise 13h30 à l’aéroport pour être large. Ca nous laisse le temps de passer par Sirmione, un incontournable de la région. Quelle erreur. La gestion des parkings en amont de la presqu’île est très désorganisée, on met 45min à trouver une place, il y a foule. On se gare à 20min à pied du centre de Sirmione, mais allez, on ne recule pas 🙂  la ville est très jolie, la mer de part et d’autre donne beaucoup de cachet. On marchera jusqu’à la Jamaica Beach, tout au bout de la presqu’île. Pas mal de magasins de souvenirs jalonnent notre visite, on s’y arrêtera de temps en temps aussi pour profiter de l’ombre. Bref, si vous voulez visiter Sirmione, nous vous conseillons très tôt, ou tard le soir.

On se fait préparer un sandwich dans une authentique charcuterie italienne, et hop, retour à la voiture pour un retour à Paris en toute fin d’après-midi.